Skip to main content

Chiara Grimani

La lumière des intérieurs de Chiara.
Style de synthèse et design d’une Venise très contemporaine.

Vénitienne d’origine noble, 31 ans, grandi dans le palais de famille sur le Grand Canal, Chiara, d’une simplicité extrême, se définit timide, sportive, dynamique et enthousiaste.
C’est une descendante des Grimani, famille vénitienne célèbre possédant dès la Renaissance divers palais dans la lagune, qui compte 3 doges qui se sont succédés, commerçants, diplomates et capitaines, surnommés les “comandanti da mar”.
La mer que Chiara n’a pas abandonnée, la voile est sa passion, partagée avec l’amour pour l’architecture d’intérieur, qui l’a amené à étudier Interior Design à Milan. Et ensuite à fonder avec une amie une société spécialisée en particulier dans le design pour hôtels, www.hceandpartners.com/.
“J’ai toujours été attirée par la distribution des espaces. Depuis que j’étais petite, au cours de changements de maison familiale, je regardais les plans pendant des heures”. Aujourd’hui? “Interior Décor veut dire respecter les rapports entre espace interne et externe”.
Prenons par exemple le Carnival Palace à Venise, ancien palais où les rappels à la tradition ont été traduits par le cabinet H.C.E: des papiers peints modernes à la place des tissus aux murs, du bois plus lumineux grâce aux laques, dans un équilibre loin aussi bien du style minimaliste que du baroque, et selon Chiara, proche du contemporain.
Un projet pour un hôtel en Calabre, au coeur du Parc National de la Sila, est à peine terminé, décoré comme s’il s’agissait d’une montagne. Rez de chaussée vert comme un pré, puis on monte à l’étage avec une atmosphère et les couleurs du bois, pour arriver au blanc total et gris coupé par des lumières chaudes du troisième niveau qui rend hommage à la neige, dans laquelle on a l’impression d’être immergé.
Tout d’abord, la lumière: “Un aspect fondamental dans n’importe quelle ambiance, c’est elle qui crée les espaces et l’atmosphère. Je n’aime pas les lampadaires au plafond au milieu des pièces, je préfère plusieurs points différents, lumières de table ou lampes sur pied réparties dans la chambre.
Venise aujourd’hui : il n’est pas facile d’y vivre, mon mari et moi organisons nos déplacements pour optimiser les temps, qui doivent toujours être bien calculés. Banalement faire ses courses à Venise c'est compliqué, il est préférable de se déplacer sur l’eau, en bateau.
La Voile : c’est la passion de la famille, transmise par le père de Chiara, au point qu’il y a quelques années, Chiara a eu l’idée de former un équipage de “ familles et amis “, non seulement pour affronter de difficiles régates sur la Méditerranée, mais surtout pour s’amuser ensemble.
Toute l’année, week-ends en famille, passés dans toute l’Italie et ailleurs, avec l’équipe composée de son papa, son mari Andrea, sa soeur et son beau-frère, il ne manque que sa mère, qui suit ces péripéties à terre.
Voile et intérieurs design, dans les deux cas il faut une certaine logique de synthèse, qui en effet transparait dans le style de la jeune Grimani, d’une sagesse simple, que nous savons être synonyme d’élégance.
Mon style.

Je suis élégante : toujours et seulement si je me sens à l’aise, d’habitude avec des jeans et une chemise.
La tenue de mes rêves : cela a été ma robe de mariage: elle avait un décolleté idéal pour moi et n’était ni lourde ni encombrante, donc j’ai pu danser toute la soirée!
Dans ma valise
La mienne: jeans et sneakers, maillot de bain et un blazer.
En bateau: un sac souple, jamais une valise, 5 maillots de bain/paréos, un blouson, un gros pullover pour le soir, des chaussures fermées même pour rester à bord, des tongs pour descendre à terre au vol, deux robes de plage pour les courses, deux robes, shorts et t-shirts pour les excursions à terre.
A Venise: deux conseils : sneakers pour visites touristiques ou va et vient des bateaux à travers les canaux, mocassins pour le soir. Une veste même en aout, quand on se déplace en bateau le soir.
Le cadeau le plus beau: je l’ai reçu de mon père: savoir aimer et respecter la mer.
Le livre: “ Novecento” de Baricco. Il parle de la vie et de la mer.
Le film: j’ai une vraie passion pour toute la série de “ 007”
Peur : de perdre des proches.
Jamais : impossible de s’habituer au manque de politesse des autres.
Toujours : Ne JAMAIS juger.
Mes applications préférées : Instagram et Spotify.

Mes trois adresses vénitiennes :

•   La Librairie Acqua Alta , dans la calle Lunga Santa Maria Formosa, un endroit magique. Il faut y aller personnellement, et sentir la sensation de vivre littéralement au milieu des livres … Il est impossible de décrire ce lieu avec des mots !

•   L'apéritif à la terrasse de la Compagnia della Vela , mon cercle de voile à l’ile san Giorgio.

•   Manger à la Locanda Cipriani dans l’ile de Torcello, un endroit merveilleux et en dehors du temps.

Back to top