Skip to main content

Filippo Vitta Zelman

L’éditeur à la passion digitale.
Le monde des livres filtré par les inventions technologiques.

Filippo Vitta Zelman, témoin ponctuel de cette ère technologique et digitale, concentre son élan innovateur dans la maison d’édition de famille, dans les domaines du marketing et de la communication. Au cours de cette dernière année, il a suivi, entre autres, la relance du Club Skira dont les 60.000 membres peuvent bénéficier de certains avantages et exclusivités (www.skira.net/page/club-skira) et a mouvementé l’exposition sur Leonard De Vinci au Palazzo Reale de Milan, en dévoilant l’Appli Being Leonardo: un projet digital spécialement mis en scène par ses soins, qui grâce à des lunettes 3D Samsung Gear VR, a transformé les visites en simulation immersive à 360°. Sur le bureau du jeune Vitta Zelman, on trouve aussi des projets de systèmes d’audioguides pour tablettes, des livres précieux et des séries limitées. Un éclectisme à fond culturel qui se reflète dans son esthétique personnelle, dans sa manière d’être toujours appropriée, mais sans règles fixes: “le mot outfit est un terme difficile pour moi. J’en ai beaucoup, qui me sont propres de toute façon”. Le sens de l’élégance de Filippo va du costume à rayures au jogging avec sneakers: “mes amis sont habitués à me voir habillé de façon très différente, mais rien ne semble bizarre”. Voyons comment.


-Je me sens élégant: quand je fais du bien, sans oublier les animaux: j’aide Sea Shepherd dans sa lutte quotidienne contre la chasse aux baleines et l’extermination des dauphins. Pendant le week end, j’apporte mon soutien à des associations canines à l’extérieur de la ville.
-L’outfit idéal: Une chemise pratique en chanvre, des pantalons en lin, une paire de lunettes de soleil et des chaussures d’été légères.
-Le cadeau le plus beau: une vieille montre Rolex, modèle Oyster à fond noir avec bracelet en crocodile: cadeau de mon grand père que je porte seulement pour des occasions spéciales.
-Dans ma valise: aussi bien pour les voyages de travail qu’en vacances: shorts et chaussures de gymnastique. Le sport fait partie de ma vie depuis que je suis petit…même simplement aller courir une petite heure.
-Musique: Lucio Battisti, à vous de choisir. Ses chansons sont des chefs d’oeuvre.
-InteriorDecor: une bibliothèque, le confort d’un canapé extra large, des murs tapissés de photographies.
-Le livre: Le Vieil Homme et la Mer d’Hemingway.
-Le film: Thomas Crown, une comédie brillante et amusante avec rebondissement final, et Danse avec les Loups, aventure et histoire en version culte.
-La peur: à affronter, et à vaincre.
Quand j’étais tout petit, je faisais tous les étés de l’apnée en profondeur. Autrefois, j’avais un bloc qui m’empêchait de descendre au delà d’un certain seuil par peur du froid, de l’obscurité, de l’inconnu, d’être trop loin de mon monde. En m’entrainant et en m’exerçant, aujourd’hui, je dépasse la limite des 30 mètres. C’est être en pleine harmonie avec la mer, loin du quotidien, qui me permet de me rendre compte de choses que seulement ce monde, différent et magnifique, peut te révéler.
-Jamais: le violet et le costume déparaillé.
-Toujours: le bleu, comme la mer.
-Souvent: le dimanche soir au cinéma, à 22 heures. En jogging et sneakers, à peine arrivé des entrainements.
-On ne peut pas: trahir la confiance.
-Appli préférée: Being Leonardo, l’Application virtuelle pour t’immerger à 360° dans l’univers de Léonard De Vinci.
-Mes adresses secrets:
-à Panarea, une des iles éoliennes, un bon drink en regardant la mer de la terrace de l’hôtel Raya.
( Après 14 étés consécutifs, l’ile est devenue ma deuxième maison.)
-le restaurant Muottas Muragl, pendant les nuits à Saint Moritz: un diner magnifique avec une vue sur toute la vallée de l’Engadine.
-le terrain de football du lycée milanais Leone 13° et son équipe, avec laquelle je joue, depuis plus de 3 ans 3 fois par semaine.
-Don Kenya Run, un petit magasin rue Donatello à Milan, spécialisé en chaussures et produits techniques de running. Le propriétaire Matteo me conseille dans tous mes choix.
-Un petit rocher situé à 7 miles de l’ile de Ponza, dans la mer tyrrhénienne: pratiquement au milieu de la mer, un paradis pour ceux qui aiment s’immerger. Mais attention: il y a beaucoup de courant et les fonds marins changent subitement à grande profondeur.

Back to top