Skip to main content

Beniamino Nespor & Eugenio Roncoroni

Un style de chef

Le tour du monde en cuisine

Nous sommes aujourd’hui à Milan, en compagnie de Beniamino Nespor et Eugenio Roncoroni, pour parler de leur passion qui est aussi leur profession: la cuisine, dont ils sont deux valeurs montantes et toujours en mouvement.
En 2011, ils ouvrent le restaurant «Al Mercato», dans la via Sant’Eufemia à côté du premier Burger Bar, dont la formule street food de grande qualité séduit immédiatement.
Une toute petite salle – pleine de cachet mais très difficile à réserver – ouverte sur la cuisine et une autre petite salle, plus simple. Une dynamique interne intelligente et une offre de plats extrêmement variée: hamburgers, ailes de poulets à la chinoise, tacos et nachos d’Amérique latine, rouleaux de printemps et club sandwiches, en un mot un menu issu des rues du monde entier.
En juin, ils ont ouvert «Noodles», un restaurant qui ne sert que des spaghettis, face à l’université Bocconi. Prochaine étape: le Mexique. Même concept que les plats servis via Sant‘ Eufemia, dans la déclinaison «Al Mercato», avec des viandes cuites au four à bois accompagnées de condiments, tous rigoureusement faits maison.

Très inventifs, nos deux jeunes chefs ont beaucoup voyagé, dès l’enfance, à la maison, comme le raconte Eugenio: «A chaque fois que ma mère rentrait de voyage, elle nous préparait les spécialités locales pendant six mois. Quand ça a été au tour de l’Inde, on a mangé du curry pendant un an». Aujourd’hui, ils parfument de poivre non seulement le pain chaud servi sur un lit de paille mais également leurs salles de restaurant. Ou encore d’anis étoilée et de cardamome: «On adore la recherche». Pour mettre le monde entier et ses spécialités dans les assiettes.
Par contre, leur style vestimentaire – très étudié et assez similaire – n’a que faire des nouvelles formules et affiche une allure résolument rétro.

En voici un instantané, de la tête aux pieds.

Eugenio Roncoroni
Commençons par les chaussures…

La base d’une tenue? Des boots bien faites.
Chaussettes? Bleues ou noires, toujours.
Pantalon? Avec un revers, coupé assez prés du corps.
Pinces? Au choix.
Les meilleurs tissus? De bonne qualité, un coton peut suffire.
Chemise? J’aime bien les cols classiques.
Ceinture? Avec une boucle marquée mais pas trop.
Pull? Cardigan!

Manteau? Ça dépend de l’âge de celui qui le porte: cintré, pour les jeunes.
Parapluie? Je préfère me mouiller...

Lui dont le goût vestimentaire est plutôt classique multiplie les expériences en cuisine.

Beniamino Nespor
Avec lui, partons d’en haut…

Manteau? En poil de chameau.
Pull? Cardigan!
Votre signature? Je porte beaucoup de couleurs.
Pantalon? Des jeans ou des modèles près du corps, avec des pinces.
Chaussures? En cuir et d’excellente facture. Avec des semelles de cuir sinon rien.
Parapluie? Plutôt une casquette.

La couleur est partout. Côté vêtements, c’est lui qui ose le plus tandis que, en cuisine, son approche ultra-classique en fait le plus intransigeant des deux. Au gramme et au milligramme près!

Back to top