Skip to main content

The Castle Band

Portrait de groupe à huis clos.
La sophistication au naturel. 

Le naturel, comme élément de style, auquel s’inspirer et savoir en retour, aussitôt, interpréter. L’adolescence à peine passée, avec ses tendances, ses fêtes dansantes et soirées en discothèque. Quatre amies - deux travaillent, les deux autres étudient - qui vivent leur jeune âge avec une élégante sagesse: grâce à un caractère déjà bien défini, non seulement dans le style.
Maddalena Floriani et Allegra Benini ont partagé les bancs de l’école et actuellement travaillent, Maddalena dans le domaine de la médecine, Allegra pour une agence de communication spécialisée dans le monde du luxe. Giulia Gariboldi et Matilde Archinto, ont également fait l’école ensemble, puis ont choisi de se perfectionner en droit et en design.
Leur esthétique plonge ses racines dans l’indémodable Italian-Style.
Art, musées, films et paysage ont été la toile de fond de leur recherche pendant l’adolescence, qui les a poussées à revenir, et à se pencher sur le chapitre de la néo simplicité: ce genre de simplicité que l’on atteint seulement, et pas toujours, grâce à une certaine maturité.
Pour elles les vêtements cultes sont déjà: des jeans et une chemise blanche comme tenue idéale, des livres sur leurs tables de nuit, de la musique actuelle et du passé; elles disent oui aux soirées mondaines mais restent également volontiers à la maison, pour cuisiner et bavarder avec leurs amis.
Vingt ans vécus avec beaucoup de fraicheur et peu d’anxiété: elles ne sont pas au régime et ne sont pas présentialistes, elles pensent plutôt au futur, prêtes à affronter avec précision les questions sur leurs goûts.
Voici les réponses.
Allegra

Je me sens élégante: en jeans et chemise blanche.
Mon plus beau cadeau: un voyage en Birmanie.
Dans ma valise: brosse, masques pour le visage, écouteurs pour la musique, jeans et chemise en jeans, t-shirt noir, pyjama. Chaussures plates.
Musique: j’écoute de la musique électronique, j’aime Coldplay et Barry White.
Décoration: atmosphère provençale, fenêtres en arc, plantes et carrelages en terracotta, quelques colonnes et presque tout en blanc.
Livre: “Les braises” de Sandor Marai. Je l’ai lu en un jour et demi, et je n’ai plus arrêté d’y penser.
Cinéma: tout Quentin Tarantino.
Peur: de la solitude.
Jamais: les mains en désordre. La couleur jaune.
Toujours: la chaine et le pendentif ancien colombien de ma grand-mère.
L’Application: Instagram.
Deux adresses:
- “Il giardino dei Tarocchi” (Le jardin des Tarots) le parc artistique proche de Capalbio, en Toscane.
- “Es Xarcu,” le cabanon sur la plage d’ Ibiza: pas vraiment à la mode mais très intime.
La SPA:  Le “Il Verdura Resort“ à Sciacca, en Sicile: dans un paysage de rêve.

Giulia

Je me sens élégante: habillée en bleu ou en blanc, avec une chemise.
Mon plus beau cadeau: mon chat, trouvé dans une poubelle.
Dans ma valise: Beaucoup de pulls. Je ne change pas de pantalons, et j’oublie les autres choses.
Musique: Bob Dylan et David Bowie.
Livre: “Les affinités électives”, de Wolfang Goethe: la vie est comme ça.
Le film: “Barry Lyndon”, de Stanley Kubrick.
Peur: des maladies, sans aucun doute et toujours.
Jamais: tout ce qui brille et ce qui est voyant, les t-shirt avec des images.
Toujours: Jeans et cheveux longs.
L’Application: Shazam, pour capturer la musique à l’instant, dans l’air.

Maddalena

Je me sens élégante: en robe longue et chaussures à talons 12 centimètres.
Dans ma valise: jeans et minijupe, de la lingerie et un body à manches longues, des chaussures masculines.
Le plus beau cadeau: la bague de ma grand mère avec une perle.
Musique: celle des années 90: Oasis, Coldplay, Juan Luis Guerra.
Décoration: jamais de parquet, tout en gris, blanc ou noir.
Livre: « L’Asile » de Patrick McGrath, très intense.
Cinéma: “Il était une fois en Amérique” et tout Tim Burton.
Peurs: trop, et elles empirent.
Jamais: les collants couleur chair, les soutiens gorge avec des bretelles en plastique.
Décoration: un vieux parquet et des murs clairs.
Toujours: le noir, le parfum et le mascara.
L’Application: Woman log, pour contrôler le cycle menstruel.
Les adresses:
- “Orvad”, l’outlet spécialisé en gâteaux à Osnago, dans la banlieue de Milan.
- “l’Osteria dei poeti” (Le bistrot des poètes), corso Garibaldi à Milan: peu de tables, mais très bonnes.
La boutique: les bijoux rue Nicolini dans le quartier de Chinatown à Milan. Le propriétaire, chinois, s’appelle “Mauro” pour les amis.
Back to top