BON VOYAGE: Carolina Bucci

Mon Florence à moi

Une enfance passée à Florence, baignée par les tons gris et bleu ciel de la Renaissance italienne, teintes qu’elle n’a jamais abandonnées, pas plus que ce sens de l’équilibre et d’une élégance jamais ostentatoire, lors de sa deuxième vie new-yorkaise ni même dans la troisième, basée à Londres, où nous la rencontrons.

Carolina Bucci est créatrice de bijoux, fidèle à une tradition familiale remontant à 1885 à laquelle elle a su insuffler l’esprit contemporain d’un style précieux au quotidien.
Une vie internationale qui est déjà passée par New York et se déroule désormais à Londres mais qui n’entame nullement le lien avec l’élégance de sa ville natale de Florence.
Voici ses quatre points cardinaux, en ville.

sur mesure. Chez le jeune couturier Simone Abbarchi, dont l’atelier se situe près du Ponte Vecchio, un fait-sur-mesure transversal, spécialisé dans les chemises. Des coloris traditionnels, du classique mais avec une marque distinctive. Sa signature : des poignets différents.

pour réfléchir. La promenade qui monte de San Domenico vers Fiesole. La via Fontelucente qui conduit jusqu’à un banc en grès, d’où le regard embrasse toute la ville. « Il paraît que c’est d’ici que Léonard de Vinci a tenté de voler avec des ailes » : d’où le nom, Volo dell’Angelo (Vol de l’Ange), de l’endroit où s’envolent les pensées de Carolina.

pause gourmande. Les pizzas et les focacce farcies de la Cantinetta dei Verrazzano de la via dei Tavolini mais surtout la cérémonie du pain et du fromage de brebis : « on vous amène au dernier moment une écorce d’orange que l’on râpe et à laquelle on ajoute du miel. Il n’y a qu’en Italie que l’on déguste ce genre de choses, à la fois simples et raffinées. On a la sensation d’être en vacances pendant une demi-heure, cela fait un bien fou après une journée chargée ».

senteurs. Sels de bain, bougies et parfums de la Farmacia di Santa Maria Novella, entre la cathédrale et la gare. La fraîcheur de la verveine et de la menthe pour la journée, les senteurs plus chaudes de l’ambre et du cachemire à porter après le coucher du soleil.

Back to top