STYLE SECRET: Lucia Odescalchi

Jewels rules

La princesse se partage entre son nouvel atelier milanais et celui de la maison, ou plus exactement de son palais, sur la place Santi Apostoli, à Rome, où elle se travaille actuellement sur de nouveaux assemblages. Parallèlement à ses bijoux sculptures, aux joyaux anciens de famille qu’elle revisite sur commande et à la série luminescente et fluo en méthacrylate, elle présente ses dernières créations : un mélange d’émeraudes et de feuilles de rubis auquel la créatrice superpose des cristaux de roche afin de sublimer la lumière tout en diminuant les coûts.

Nous lui demandons quelques conseils de style, comment porter au mieux le bijou.

“En ce moment, les pauses, les coupures de rythme sont plus que jamais nécessaires. Un accessoire doit avoir lui aussi assez de place pour s’exprimer. Sinon, au lieu de donner de la personnalité, il étouffe l’ensemble”.

1 – Les proportions : accompagner et alléger
- Un long sautoir toujours avec un haut long, jamais sur une chemise qui finit 20 cm plus bas.
- L’hiver, avec les pulls à col montant et les écharpes, jamais de boucles d’oreilles longues qui gênent et font dépenaillé.
- Avec les vestes, des boucles d’oreilles raccourcies, à ras de la veste.
- De manière générale, à une époque libérée des diktats de la mode car tout est permis, seul le miroir dicte le style : être soi-même compte plus qu’être à la mode.

2 – Les paradoxes : jouer sur les contraires
- Si l’on est petite, mieux vaut porter des talons plats et des bijoux importants.
- Si l’on est grande, les talons peuvent l’être tout autant, par contre les bijoux se feront plus discrets.
- Des chaussures différentes du sac mais aussi de ce que l’on porte. L’allure, bien que savamment étudiée, doit avoir l’air naturelle.

3 – La pièce importante : pleine de personnalité
L’objet coup de cœur qui échappe aux modes et aux règles. Elle est aussi importante qu’une belle veste : si on la porte, elle doit se voir.
C’est la pièce qui met votre personnalité en valeur, qui vous complète. Quelle qu’elle soit, on ne la découvre qu’en tombant dessus. Elle prend une valeur affective, pour la vie et pour le style.

4 – Le positionnement : quoi et où.
A la mer on se déshabille, donc place à la fantaisie et l’on ne craint pas les accessoires voyants. De longs sautoirs et de longues boucles d’oreilles.
En ville le bijou doit être plus intellectuel. Comme les bracelets importants qui dépassent des manches trois-quarts.
À la campagne votre bague préférée doit être passe-partout. Une marque de votre personnalité : même très précieuse, avec un jean elle se rit de la manière dont vous êtes habillée.

Back to top