Skip to main content

Emmanuelle Rio

La chasseuse de design d’intérieur

A sense of style applied to country and urban living.

«J’aime sélectionner et associer différents éléments», dit-elle en évoquant des objets, entre autres, et des intérieurs, qui appartiennent à d’autres. Le type d’intérieur que l’on pourrait créer en glanant dans la sélection disponible sur son site internet www.belgraveplace.com, qu’elle dirige et développe elle-même. Elle parle de sa quête d’artisans et de produits comme d’une chasse au trésor.
À Paris, elle recherche une subtile délicatesse, Londres est sa ville de prédilection pour chiner des tissus et des tissages aux couleurs prononcées, tandis que l’Italie met à sa disposition son savoir-faire manuel.

Menant une vie constellée de voyages et de découvertes, Emmanuelle Rio nous accueille dans sa maison de campagne d’une élégance sublime aux portes de Paris, entourée d’un parc fleuri et animée de l’esprit vintage typique des lieux suspendus dans une époque révolue de belles choses. Mais la ville, les avions et le monde numérique qu’Emmanuelle a créé sont également le théâtre de sa vie. Nous lui posons des questions dans un ordre aléatoire au sujet de son interprétation d’un double mode de vie.

Secret personnel: chaque journée est très bien organisée. Ensuite, je pense qu’il ne faut jamais hésiter à donner un coup de mains aux autres: je crois en un karma positif que nous devons cultiver.

A' la maison: les tissus indiens sont habillés des plus belles couleurs, donc tout objet indien qui s’y prête représente une très bonne solution de design intérieur.

L’esprit d’Emmanuelle, résumé en trois éléments:
- les habits romantiques d’Alice Temperley ou Portobello,
- son parfum Jardin de Bagatelle ou l’Heure Bleue,
- les bougies Diptyque.

Secret de beauté: le plus naturel possible, c’est bien plus élégant.

Son côté excentrique: une touche de couleur, la coupe d’un manteau, une paire de boucles d’oreille excentriques.

Les accessoires: s’ils ont une forte personnalité, ils définiront le reste. Les boucles d’oreilles doivent être grandes, les sacs sont amusants et très élégants, les chaussures devraient rappeler des variations de mules pour homme.

Film: Anna Karénine, avec Keira Knightley.

Fleur préférée: les pivoines.

Le parfait bouquet de fleurs: un mélange de fleurs qui traduit un esprit sauvage, avec des couleurs éclatantes et de multiples nuances rehaussées d’un je ne sais quoi de rustique au milieu.

Palette de couleurs: bleu-rose, rose-pourpre-rouge.

Dans son sac, mes sacs sont petits:
- téléphone,
- portefeuille,
- clés,
- mouchoir,
- rouge à lèvres.

A' la campagne:
- une paire de jeans,
- une chemise blanche,
- une jolie ceinture,
- un pull en cachemire,
- des chaussures plates en velours,
- un sac à main souple, peut-être en toile couleur camel avec des anses en cuir,
- une veste en fourrure,
- une paire de boucles d’oreille impressionnantes à porter le soir.

En ville:
- des robes,
- des manteaux coupe tailleur,
- des talons hauts.

Ses incontournables:
- une chemise blanche en coton superbe qui attire immédiatement l’attention par sa qualité. Extralarge, avec une coupe masculine;
- une petite robe noire, mais uniquement si elle est dédramatisée, sinon le résultat est banal et ennuyeux.

Touche rétro style country: une palette de couleurs dans les bleus et crème mariés à une touche de vermillon. Des jeans avec des petits pulls et une paire de lunettes larges. Le romantisme des robes blanches ondulées, des pantalons en velours avec des pulls en cachemire et des chaussures plates.

Obsession: je collectionne les chapeaux. Ils apportent la touche finale. Chaque fois que je pars en voyage, je reviens avec un chapeau de paille.
En été, des modèles larges et excentriques, souvent blancs.
En hiver, des modèles masculins à larges bords en feutre rappelant le style des années 70.

Adresses utiles:
- les chapeaux à l’allure masculine de la Maison Michel à Paris;
- les modèles hyper féminins sur mesure par Gallia e Peter à Milan.
Back to top