Skip to main content

Ginevra Boralevi

Style français, esprit italien

La culture et la précision à la base de l’esthétique.

Aussi instinctive et aussi curieuse qu’un chat, Ginevra Boralevi – à l’instar de ces félins – a vécu plusieurs vies.
Après ses débuts dans le planning stratégique de la publicité, elle a plongé dans l’univers numérique avec Prestigium.com, marque pionnière du luxe accessible en ligne, à une époque où les grandes signatures n’avaient pas encore leur propre site.
Et puis une société de conseil et co-branding et des partenariats en tant que moyens de communication.
Pour débarquer aujourd’hui dans le monde de l’horlogerie.
Même son «chez elle» est en perpétuel mouvement: après Florence et Milan, elle a posé ses valises à Paris : «c’est ici que j’ai développé mon style».
Nous l’avons rencontrée dans sa maison, baignée par la douce lumière de la vallée de l’Engadine, pour qu’elle nous décrive son style: très précis, avec des incursions philosophiques et intellectuelles, parsemé de livres de ses auteurs fétiches et de portraits qu’elle a elle-même réalisés.

Explication: la classe innée de la Femme Française inspire même son alimentation.
Le secret d’une alimentation saine: ne se priver de rien et manger une petite quantité de tout. Cette méthode satisfait aussi ma curiosité.
L’idée de base de mon style: je cherche toujours quelque chose d’italien – par exemple, le tissu de mes vestes – mais j’adore les coupes anglaises.
Le détail: les montres sont des objets extraordinaires.
La sienne, au design masculin des années 30, est de la Marine Militaire Italienne: «elle m’indique le temps qui passe mais surtout, si je ne la porte pas, elle me manque. Elle est devenue un trait de ma personnalité».
L’élégance: la juste distance.

Chez soi: c’est l’aspect qui nous dévoile le plus. Je travaille dans le virtuel, à une époque numérique, et j’aime m’entourer de livres. Les bibliothèques font une maison, sont des œuvres d’art vivantes, à utiliser tous les jours. Je viens juste de refaire la mienne: elle possède une porte cachée qui mène à ma chambre.
Les livres: si l’on est suffisamment curieux, les livres nous aident à mieux nous connaître et à mieux comprendre l’être humain.
La couleur: le bleu. Du bleu Klein au bleu turquoise, en passant par les bleus pétrole et plumes de paon. Vert d’eau dans la salle de bain, crème dans la chambre, avec des coups de pinceau bleu cobalt qui ressemblent à des nuages stylisés.
La curiosité: le blog des chasseurs de nuages.
Les couleurs de son style: une robe bleue ou un pantalon vert bouteille, avec des chaussures d’une couleur vive.
Vide ou plein? Le vide est déjà plein (pour Ginevra, le célèbre verre à moitié plein est rempli de deux éléments : l’eau et l’air).
Sa peur: j’en ai plusieurs. A part L’hypocondrie, nager seule au large et marcher dans les rues mal éclairées.
Son secret: dans un monde qui évolue rapidement, toujours avoir un plan B.
Son secret de beauté: faire régulièrement du sport, 2-3 fois par semaine. Dans une piscine, le corps retrouve son harmonie naturelle.
Son rêve secret: pendant un an, j’ai gagné ma vie en réalisant des portraits avec une technique qui reflète notre société: une stratification de photos/retouches/dessins à la main. Que du noir et du blanc. Que des yeux. Que l’on imagine bleus.

Dans son sac:
- une trousse de toilette (je suis légèrement hypocondriaque),
- clés,
- carnet Moleskine,
- plein de stylos,
- chargeur de portable,
- porte-cartes avec celles des musées,
- crème pour les mains,
- stick pour les lèvres,
- crème solaire,
- portefeuille (toujours dans ma poche),
- des sacs pleins de poches secrètes, pour tout ranger et trouver facilement.

Dans sa trousse:
- médicaments homéopathiques,
- huiles essentielles,
- arnica,
- baume de tigre,
- thermomètre,
- pansements en tous genres,
- lingette désinfectante,
- collyre et gouttes pour les oreilles,
- sauge pour les maux de gorge.

Les 3 livres de Ginevra:
- "la montagne magique de Thomas Mann": à part la trame et l’écriture, on y retrouve exactement les paysages de l’Engadine;
- "comment Proust peut changer votre vie" par Alain De Botton: un personnage historique que l’auteur parvient à rendre contemporain. Ici et maintenant, une philosophie qui se marie bien avec un monde qui évolue rapidement;
- "les poèmes de Wisława Szymborska", une écrivaine polonaise, Prix Nobel de la Littérature. Des mots très simples qui, juxtaposés les uns aux autres, font des étincelles. A l’instar de ceux de Alda Merini, mais moins agressifs.

Back to top