Skip to main content

Luis Garcia Fraile

Luis: le sens des intérieurs.
Miroirs, tissus et volumes inattendus: le contemporain selon Garcia Fraile.

Diplômé en économie et commerce et déjà opérationnel dans le domaine de la finance; il y a cinq ans, l’espagnol Luis Garcia Fraile a bouleversé son parcours professionnel, en se transformant en “équilibriste d’intérieur”. De Madrid, un designer d’intérieur de succès, qui élabore des espaces qui transportent l’histoire plus classique de l’ameublement vers un ensemble de légèreté maximum, comme on peut le constater sur son compte Instagram Luchogf, les ambiances qui naissent de l’atelier LGF Spaces se distinguent avant tout pour un usage hors échelle: “Sur un grand mur un cadre unique devient un objet. En tous cas, pour créer du charme, il vaut mieux choisir entre une solution très petite ou très grande, je n’aime pas les demi-mesures”. Harmonieux sont les mélanges de tissus, ethniques ou classiques, utilisés en contraste avec l’objet qu’ils habillent, les couleurs des tapis sont en plastique, Garcia Fraile aime oser avec de nouveaux matériaux, l’utilisation des miroirs rappelle l’histoire ancienne: “Pour interpréter le contemporain, il faut une culture du passé”. Le contemporain, il l’imagine “Toujours plus léger et lumineux comme l’est le nouveau monde connecté à travers les réseaux”. Son futur, il le voit occupé à élaborer des projets aussi bien pour des clients privés , que pour des espaces publics comme des hôtels et des restaurants “Où tu peux être super créatif”. Découvrons son style, non seulement dans l’habillement.

Je me sens élégant: avec un costume droit.
La tenue de mes rêves: Jeans et t-shirt blanc.
Le luxe: je ne devrais donner aucune explication, la liberté absolue.
Le cadeau le plus beau: une médaille de ma grand-mère. Je ne l’enlève jamais.
Dans ma valise: des jeans, des sneakers, un blazer, une élégante paire de chaussures noires, une chemise blanche, deux manteaux, des écharpes colorées. Beauty et Ipad.
Mon endroit préféré: la maison de famille dans le Sud de l’Espagne, à Marbella.
La musique: Coldplay, Barry White, Gipsy Kings.
Le film: “Milliardaire pour un jour” de Frank Capra. Il date de 1961, l’histoire est vraiment touchante.
Peur: devenir vieux et ne pas réussir à faire toutes les choses que j’ai à l’esprit. Par exemple, un jour, faire un saut en parachute.
Jamais: dans l’armoire ou à la maison, de fausses pièces. N’acheter jamais des copies, plutôt rien.
Toujours: matériaux et tissus naturels.
Mon Application préférée: Spotify.

Marbella et ses adresses.
Du matin au soir………

10am. Une promenade et le choix d’un bar pour le petit déjeuner dans le quartier de la vieille ville. Un conseil: les churros de la Plaza de los Naranjos.
12pm. Soleil et mer au Treasure Beach (à coté de l’hôtel Don Carlos).
3pm. Déjeuner à base de poisson cru au Puro Beach Club.
5pm. Shopping à Puerto Banús.
Au magasin Elite, j’achète le parfum Aqua Universalis de la Maison parisienne Francis Kurkdjian.
10pm. Mon choix est l’hôtel Marbella Club pour son ambiance et ses cocktails, par exemple le Bellini. A table, leur Solomillo Wellington.
00. La meilleure fin de journée, c’est aller danser à la discothèque Dreamer’s Dance Club: “Sauvage et cool”.
Back to top