Matteo Sardagna

Sardagna et l’amour de la terre

Matteo Sardagna entretient un lien étroit avec la terre dont il apprécie notamment l’élégance des teintes. Il nous accueille au cœur des couleurs de l’automne qu’il porte souvent et qui l’entourent aujourd’hui, avec les vignes. Celles de l’exploitation Poderi Luigi Einaudi, parmi les teintes de la terre des Langhe où sa famille s’est établie au début du dix-neuvième siècle, depuis son bisaïeul Luigi Einaudi. Matteo travaille aujourd’hui pour la société vinicole et assure la régie de la propriété de Dogliani dont il gère le Relais : 10 chambres alliant le charme d’une demeure privée et le confort d’un B&B à la pointe de la technologie, nichées dans la verdure.

Culture et élégance -dans la meilleure des hypothèses, ces deux courants vont de concert. C’est le cas pour Matteo Sardagna dont le style semble « habiller » ses racines.

Un camaïeude teintes d’automne qui rehausse des vêtements très classiques – faits sur mesure – en jouant avec les couleurs des raisins et des tissus, librement interprétés. Ses chemises et ses casquettes sont à la mode britannique, son tailleur est italien, sa prédilection va vers les tweeds, son gilet de chasse est en drap vert et son écharpe arbore une teinte naturelle.
Le jeune Matteo évolue dans un milieu artistique, musical et littéraire, qui rejaillit sur sa manière de s’habiller. Il écoute les disques de son cousin Ludovico Einaudi tout en remplissant la ferme qu’il restaure de livres dont il collectionne également les éditions anciennes. En matière d’art, son œil d’esthète, déjà sensible aux magnifiques couleurs des toiles flamandes, s’est récemment laissé séduire par l’éclat du contemporain.

Beaucoup de voyages,parfois très longs. Prochaine étape : du Japon à l’Afrique du Sud, 4 mois à disposition. Ce ne sera pas le cas cette fois-ci mais, en général, il voyage très léger : « Une veste, un pantalon et quelques chemises, je fais tout nettoyer sur place ».

Jamais:« Avec des gens ordinaires », répond-il.
Toujours: avec lui-même, ajoutons-nous.
Prochainement: Une nouvelle aventure l’attend, monter une affaire avec des amis et associés : une chaîne de pizzas à emporter. Inutile de préciser qu’elle sera parfaite, à commencer par son appellation « per-fetta » (jeu de mots entre perfetta (parfaite) et fetta (tranche).
Back to top